Enquête sur l'évolution des pratiques des cabinets d'avocats et juristes

  Ajouter cet article à mes favoris Cet article est dans vos favoris
Enquête sur l'évolution des pratiques des cabinets d'avocats et juristes

La technologie pour le secteur juridique évolue à un rythme rapide en faisant évoluer les pratiques et en offrant des opportunités nouvelles aux professionnels. Ces dernières années, ce secteur a profondément évolué du fait de l'augmentation des solutions technologiques pour ses missions, de la transformation numérique générale en cours, mais aussi des effets de la pandémie comme le reflète l’enquête menée par Wolters Kluwer intitulée « Avocats et Juristes Face au Futur : au-delà de la pandémie ».

80% des avocats souhaitent augmenter leurs usages de solutions technologiques

La situation sanitaire a entraîné des changements dans la façon de travailler des avocats et des professionnels du droit et a accéléré l'utilisation de certaines solutions. La technologie peut aider les avocats et autres professionnels du droit à améliorer l'efficacité de leur travail, mais aussi d'optimiser leurs coûts.La manière dont les affaires sont traitées a radicalement changé ces dernières années. Pour suivre les évolutions dans le domaine juridique, les avocats peuvent désormais faire appel aux nouvelles technologies.

L’enquête de Wolters Kluwer met en avant que 80% des avocats souhaitent augmenter leurs usages de solutions technologiques. Évidemment motivée par les conséquences de la pandémie, la majorité des professionnels du secteur juridique considère la transformation numérique et les technologies comme des moteurs clés de l’amélioration  des performances, de l’efficacité et de la productivité.Ils s'attendent à une croissance de l'utilisation des solutions technologiques et à une augmentation de l'innovation technologique. Les professionnels de ce domaine reconnaissent, en revanche, qu'ils manquent de compétences pour s'adapter à ces nouveaux outils.

Un écart entre évolution technologique et capacité à y répondre

Sept cents professionnels du droit, de neuf pays européens et des États-Unis ont été interrogés dans cette étude. Parmi les tendances principales et degrés de préparation estimés par les avocats et juristes, 77% font part de l’importance de la croissance des technologies juridiques, 77% d’entre eux notent également la complexité et le volume croissants de l'information et environ un tiers seulement de ces professionnels indiquent que leur organisation est bien préparée face à ces évolutions.

L'enquête pointe donc un écart important entre l’évolution des tendances et la capacité des professionnels à y répondre. D'ici 2024, 91% des services juridiques d'entreprises pourront demander aux cabinets d'avocats de documenter la technologie qu'ils utilisent afin d'être plus efficients tandis que seulement 32% de ces derniers se disent préparés pour utiliser la technologie dans les relations entreprises-cabinets.

Les technologies en essor suite à la pandémie

La crise sanitaire a entraîné une nécessité d'adaptation. Les services juridiques ont dû évoluer face à des charges de travail et des contraintes budgétaires plus importantes. L’enquête a identifié trois objectifs et défis à relever pour les professionnels du droit :

  • Automatiser les tâches quotidiennes et exploiter la technologie dans les processus de travail ;
  • Réduire et maîtriser les coûts juridiques externes ;
  • Gérer les sollicitations croissantes des services juridiques des entreprises.

Pour répondre à ces défis, 57 % des services juridiques déclarent prévoir d'augmenter leurs investissements dans la technologie au cours des trois prochaines années. Ce chiffre peut sembler peu élevé en comparaison au nombre de sondés faisant état de l'urgence de l'adaptation nécessaire, mais c'est une question de temps et de l'énergie disponible. En effet, si 84 % déclarent qu’ils utiliseront plus fréquemment les technologies pour améliorer leur productivité à l'avenir à peine 28 % des juristes estiment que leur organisation est tout à fait préparée pour mettre en place avec efficacité les processus nécessaires, et seuls 27 % déclarent que leur organisation est tout à fait préparée pour implémenter des technologies transformationnelles.

La situation des cabinets d'avocats

Les cabinets d'avocats sont témoins de l’accélération des changements dans le cadre de leurs activités. Ils se doivent de répondre aux exigences élevées des clients, en innovant et en investissant pour améliorer leur efficacité à générer de la valeur. 

Selon l’enquête de Wolters Kluwer, la grande majorité des cabinets d’avocats anticipe un changement dans la manière dont ils fournissent leurs services au cours des trois prochaines années. En termes de chiffres, 82 % prévoient une plus grande spécialisation des services juridiques fournis par les cabinets, 81 % prévoient une utilisation accrue de la technologie pour améliorer la productivité et 78 % prévoient un renforcement de l’accent mis sur l’innovation. Concrètement ces chiffres illustrent la nécessité rapide d'adaptation de leurs pratiques. À noter que 63 % des cabinets d’avocats déclarent qu’ils augmenteront leurs investissements dans les nouvelles technologies.

Cabinets d’avocats et services juridiques sont et seront dans l’obligation d’accepter et d'adopter ces nouvelles tendances pour pouvoir assurer une demande des clients toujours grandissante. Un investissement coûteux au départ, certes, mais non moins utile au développement de leur profession, à l'optimisation de leurs pratiques et à la réduction de leurs coûts de fonctionnement.

Recevez gratuitement votre veille innovation B2B sur-mesure.


SuccessfulAI est un service de veille innovation 100% gratuit.

Créer mon compte
Vous pourriez être intéressé(e) par :

Knowliah est une plateforme combinant 3 solutions recherchées par les équipes juridiques, en 1 application conviviale : la gestion des cas (affaires),...

Le département conseil quantitatif d’eurodecision a pour vocation d’aider les clients à identifier des leviers d’optimisation et les aider à appliquer...