Une marque américaine crée uniquement les vêtements validés par ses clients avec l'IA

  Ajouter cet article à mes favoris Cet article est dans vos favoris
Une marque américaine crée uniquement les vêtements validés par ses clients avec l'IA
Par Publié le 07/06/2022

Le fabricant américain de prêt-à-porter Finesse utilise l'intelligence artificielle pour prévoir les tendances futures et lutter contre le gaspillage et la surproduction grâce à elle. La marque crée des tenues à partir de modèles 3D afin de les soumettre au jugement de ses clients, ne produisant que celles qui sont (vraiment) populaires.

La transformation digitale est de plus en plus mise en avant dans l'industrie pour tenter de réduire la production de masse et donc l'empreinte écologique de ces entreprises. Au sein de Finesse, une marque de prêt-à-porter basée à Los Angeles, en Californie, ce type de solutions a mené l'équipe a décidé que seules les pièces qui sont très demandées sont fabriquées. Après le print-on-demand, c'est donc le vêtement à la demande. 

D'autres marques ont déjà opté pour ce type de système en produisant par exemple en fonction des précommandes réalisées. Plus généralement, la transformation numérique a déjà été amorcée dans l'industrie de la mode. L'adoption de solutions d'intelligence artificielle est notamment utilisée pour aider les entreprises à gérer leurs stocks et leurs approvisionnements, ainsi que pour résoudre les problèmes de retour et améliorer l'expérience client en ligne. 

La recherche et développement et les équipes créatives sont également fortement mobilisées. Le suivi des tendances est fondamental, il faut savoir ce qui va être à la mode par la suite, et cela est encore plus vrai pour les enseignes de fast fashion qui se font concurrence sur les microtendances, les inspirations saisonnières ou événementielles et travaillent beaucoup en fonction des deals avec des influenceurs. 

La question de la production et de la gestion des stocks est alors cruciale pour bien analyser les tendances, produire en quantité suffisante, dans la qualité requise. À la vue des tonnes de vêtements abandonnés en plein désert en Amérique du Sud, le modèle commercial de la fast fashion est vivement critiquée. Face à ce type d'entreprises, d'autres marques font le choix d'éviter la surproduction.

Au sein de Finesse, l'IA est intégrée lors de son processus de création. 

"Nous utilisons l'intelligence artificielle pour prédire la quantité à produire, pas de gaspillage, pas de surplus, pas de pollution", explique la marque.

Tout le concept du créateur de vêtements repose sur des algorithmes spécifiquement conçus pour analyser les tendances les plus plébiscitées en ligne. À partir des résultats, les équipes vont s'inspirer des modes découvertes et proposer trois tenues potentielles modélisées en 3D, sans utilisation de tissu à ce stade. Ces trois concepts sont alors proposés au public qui peut voter pour sa tenue préférée. Une seule d'entre elles, celle qui aura retenu le plus de votes, sera produite et mise à la vente pour un montant entre 20 et 50 dollars environ. 

Ce type de production permet à Finesse de ne concevoir que des vêtements sur lesquels il y a de la demande. Les ventes sont davantage assurées et la marque explique avoir ainsi réduit considérablement ses déchets et le gaspillage de tissus. À noter que Finesse utilise des matières qui ne sont pas considérées ni comme durables ni comme responsables, mais que son système basé sur l'IA est une piste de réponse intéressante pour répondre aux enjeux environnements sur lesquels il est important de se pencher. 

Vous pourriez être intéressé(e) par :

Eurodecision réalise des missions d’expertise autour des technologies d’intelligence artificielle. nos experts peuvent intervenir sur l’analyse (ou au...

Advalo est une solution de marketing individualisé qui s’appuie sur l’intelligence artificielle pour permettre aux marques de passer d’un marketing de...