Le développement Low Code/No Code : qu'est-ce que c'est ?

  Ajouter cet article à mes favoris Cet article est dans vos favoris
Le développement Low Code/No Code : qu'est-ce que c'est ?

En 2021, Gartner prévoyait une croissance de 23% du marché mondial des technologies Low Code No Code, stimulée par l’augmentation du travail à distance due à la pandémie de Covid-19. Dans les mois qui ont suivi, elles ont connu une croissance exponentielle en raison de leur efficacité à relever certains des défis les plus complexes de la technologie, notamment le besoin de numériser les flux de travail, d'améliorer l'expérience client et tout en renforçant l'efficacité des équipes commerciales et opérationnelles. Gartner estime également que, d’ici 2024, 65 % des applications seront développées en low code. Qu'est-ce que le No Code / Low Code et quels sont leurs avantages ? Découvrez ce marché en pleine progression.

Qu’est-ce que le No code ?

Le No Code est une sous branche du mouvement Low Code. Comme son nom l’indique, le No Code favorise la création d’applications, de sites web ou de logiciels sans utiliser les lignes de code, à l’aide de plateformes applicatives dédiées qui simplifient la création pour l’utilisateur. Désormais, grâce à ces outils, il suffit de glisser-déposer les composantes représentées par des blocs visuels afin de débuter la création de solutions. 

Les plateformes No Code permettent de créer des applications (mobile ou web) et d’automatiser des processus sans avoir besoin de maîtriser toutes les étapes de la programmation, bien souvent complexes. Plus concrètement, ces outils permettent de : 

  • Concevoir des applications, sites web, logiciels grâce à des modèles

  • Automatiser un très grand nombre de tâches

  • Faire de la programmation visuelle

  • Créer des bases de données relationnelles

Quels sont les avantages du No Code ?

Le No Code permet d’accélérer le développement de projets digitaux, grâce à des outils ergonomiques, intuitifs et qualitatifs. De fait, aucune connaissance technique n’est pré-requise, ce qui rend le développement d’applications accessible à tous. Ils s’adressent aux TPE et indépendants qui ont besoin de mettre rapidement des applications sur le maché, pour des coûts et délais accessibles. Ils pourront ainsi rapidement et sans expertise créer des sites web, des boutiques en ligne, des applications simples, voire des jeux vidéos, créer des formulaires, encaisser des paiements, gérer une base de données, etc. En effet, il existe de nombreux outils, plateformes et éditeurs de documents disponibles en No Code, chacun avec ses spécialités. Toutefois, la plupart des solutions No Code proposent également un accès aux développeurs afin qu’ils puissent ajouter du code et rendre le produit final plus performant. 

Un homme assis derrière son ordinateur à son bureau de travail

Les limites du No Code 

Les plateformes No Code sont limitées en termes de fonctionnalités et de conception. Elles ne permettent pas de personnaliser votre application ou votre landing page au delà de ce qui a été prévu par son éditeur, ni de développer une expérience client unique. De plus, selon l'outil choisi, il peut être impossible d'ajouter de nouvelles fonctionnalités et de modifier le code source de base.

Par ailleurs, si l'éditeur de votre outil No-Code modifie ou supprime une option, toute votre installation peut être affectée. Vous serez donc entièrement dépendant de votre plateforme no-code et ne pourrez pas faire évoluer votre page ou application en fonction de vos besoins.

 

La différence entre le Low Code et le No Code 

Les plateformes de Low Code (qui signifient littéralement “peu de code”), quant à elles, impliquent d’avoir quelques connaissances informatiques. La différence avec le No Code réside donc dans la complexité d’utilisation et les possibilités de personnalisation permis par ces outils. Le Low Code demande à l’utilisateur un minimum de compétences en programmation pour ajouter au projet environ 10 à 20% de code. Il cible les utilisateurs ayant quelques notions en développement ou les développeurs qui pourraient créer plus rapidement des applications. Grâce au Low Code, leur temps de travail est réduit, ce qui leur permet de se consacrer au développement de fonctionnalités importantes et qui créent de la valeur pour les utilisateurs. 

La différence principale entre le low-code et le no-code est que grâce à l’ajout de quelques lignes de code, il est possible d’ajouter à son projet des éléments uniques et totalement personnalisables. Le low-code permet donc de créer une réalisation plus poussée et plus originale qu’avec une plateforme le no-code.

Les plateformes low-code ont révolutionné la manière de travailler en permettant de lancer des projets digitaux sans besoin de grandes connaissances en développement informatique. C’est la raison pour laquelle le low coding trouve sa place au sein des entreprises. Aujourd’hui, le LCNC est employé dans de nombreux secteurs comme la fonction publique, l’industrie, l’e-commerce, mais également par des prestataires externes et des freelances pour faciliter leur travail. 

Recevez gratuitement votre veille innovation B2B sur-mesure.


SuccessfulAI est un service de veille innovation 100% gratuit.

Créer mon compte
Vous pourriez être intéressé(e) par :

Chatbot by synapse est le premier chatbot sans saisie manuelle ! enrichi de notre technologie exclusive de « machine reading », capable de lire 150...

Le département conseil quantitatif d’eurodecision a pour vocation d’aider les clients à identifier des leviers d’optimisation et les aider à appliquer...

Référencer ici une solution ou un service